Estelle Béréau, assistante du chef de chœur

Estelle BéréauEstelle Béréau, soprano lyrique est diplômée du Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris dans la classe de Malcolm Walker en juin 2010. Elle seperfectionne aujourd’hui aux côtés de Kirsten Buhl Møller et Cynthia Jacoby.

Estelle Béréau participe à de nombreuses master classes internationales avec P. Agnew, A. Scholl, M. Koningsberger, M. Sénéchal, U.Reinemann, D. Ferro, L. Vaduva, M.Isepp, P. Langridge, B. Skovus et M. Eliasen.

En septembre 2011 Estelle Béréau obtient le 2ème prix du concours international de chant baroque de Froville. En novembre 2012 le prix Sylvie Deschamps pour la meilleure interprétation d’opérette au concours de l’UPMCF, et en mars 2012 le prix de l’Opéra national de Bordeaux au concours international de chant des Châteaux du Médoc.

En 2017, Estelle Béréau a fait ses débuts à l’opéra de Marseille dans le rôle titre de Véronique de Messager. Récemment elle a chanté la Messe pour le couronnement et Les vèpres solennelles d’un confesseur de Mozart avec le chœur universitaire Panthéon Sorbonne ainsi que la Misatango de Palmeiri dirigée par Christian Bacheley.

A l’opéra, elle chante Mozart (Pamina, Susanna), l’opéra français(Sophie, Colette et Eurydice) et l’opéra romantique avec Musetta dans La Bohème et Hélène de Saint-Saëns. Sur la scène contemporaine, elle crée l’opéra Chantier Woyzeck d’Aurélien Dumont, enregistre avec l’ONDIF Le Ré-si-do-ré du Prince de Motordu de M-O Dupin et PEF, participe au festival Podium en Allemagne et improvise avec le collectif de performeurs « La (H)orde ».

Dans le répertoire baroque, elle chante Monteverdi, Schütz et Bach avec La Chapelle Rhénane, Vagaus dans Judith triomphans de Vivaldi, Les Leçons de ténèbres de Couperin avec Le concert de l’Hostel Dieu, Belinda dans Didon et Enéede Purcell et crée le spectacle Vivaldi le vénitien avec le Capriccio Français. Elle a chanté A sea symphony de RalphVaughan Williams sous la direction de Philippe Forget pour l’édition 2016 des Choralies et a donné à l’opéra d’Alger un récital de mélodies françaises au festival international de musiques symphoniques dirigé par Constantin Rouis.

En 2018, Estelle Béréau chante Les saisons de Haydn avec l’orchestre de l’opéra de Massy, la soprano solo de la 9ème symphonie de Beethoven dirigée par Maxime Pascal, le Gloria de Vivaldi et le Magnificat de Bach avec l’orchestre du Capriccio français, le spectacle d’opéra en quatuor « Prends garde à toi » de la compagnie Insense.

Estelle Béréau dirige son propre ensemble vocal amateur le chœur de chambre Calligrammes avec le contreténor Guilhem Terrail.

Estelle Béréau se présente régulièrement en récital aux côtés de Sylvain Combaluzier (piano), Christian Bacheley (orgue), Caroline Dubost (piano) et Guilhem Terrail (contre-ténor).

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s