Archives du mot-clé Rossini

Petite messe solennelle de Rossini : la playlist vidéo complète

… enfin en ligne grâce à Etienne !

Direction Guilhem Terrail
Enregistré le 25 juin 2015 à l’église Saint-Etienne-du-Mont (Paris 5e)

Crédits Photos : Jordan Monnet, Ysabel Rollet
Captation Son : Jean-Louis Waflart

Publicités

Un bonheur de concert !

Petite messe solennelle de Rossini, jeudi 25 juin 2015 à Saint-Etienne-du-Mont…

Rossini201502_Ph_JordanMonnet

Petite messe solennelle de Rossini, jeudi 25 juin 2015, Saint-Etienne-du-Mont – Ph. Jordan Monnet

Photo concert Rossini 25 juin 2015

Petite messe solennelle de Rossini, jeudi 25 juin 2015, Saint-Etienne-du-Mont – Ph. Ysabel Rollet

Les locations sont ouvertes pour la Petite messe solennelle de Rossini.

choeurParis1_Rossini_web23 et 25 juin, église Saint-Etienne-du-Mont, Paris 5e

L’un des chefs-d’œuvre de la musique sacrée de Gioachino Rossini, donné ici dans sa version pour solistes, chœur, piano et accordéon. Composée en 1863, la Petite messe solennelle ne doit son terme de « petite » qu’à son absence de faste et à son effectif réduit car musicalement, elle est d’envergure !

 

Distribution :
Choeur de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
Guilhem Terrail, chef de choeur
Pierre Cussac, accordéon
Caroline Dubost, piano
Estelle Béréau, soprano
Eva Zaïcik, mezzo-soprano
Patrick Kabongo, ténor
Sydney Fierro, baryton-basse

Tarifs :
25 euros, plein tarif
20 euros en prévente jusqu’au 10 juin
10 euros pour les étudiants et chômeurs (sur présentation d’un justificatif)
23 juin : http://bit.ly/1JKoTIw
25 juin : http://bit.ly/1GSzSMg

Rossini parlera de sa dernière partition d’envergure comme d’une « petite composition qui est hélas le dernier péché mortel de ma vieillesse ». Dans sa postface, il demande pardon au Seigneur de l’avoir un peu négligé au cours de sa carrière (il a longtemps délaissé la musique sacrée) : « Bon Dieu. La voilà terminée, cette pauvre petite messe. Est-ce bien de la musique sacrée que je viens de faire, ou bien de la sacrée musique ? J’étais né pour l’opéra buffa, tu le sais bien ! Peu de science, un peu de cœur, tout est là. Sois donc béni et accorde-moi le Paradis ».